Pop Fixion

Pop Team Epic, les quatre cases de l'absurde

Du web-comic à la série d’animation, décryptons le phénomène Pop Team Epic et son univers fait d’absurde et d’un duo ravageur.

Si l’on parle très souvent des mangas par le prisme de leur mangaka, on parle pas souvent de la création indépendante, qui est très variée et s’adresse à bon nombre de publics variés. Il existe dans toute cette sphère indépendante ce qu’on appelle les web-comics. Comme leur nom l’indique, il s’agit de bandes dessinées publiées uniquement sur un support numérique.

On en trouve beaucoup sur des sites, qu’il s’agisse de DeviantArt, de Newgrounds, ou d’autres sites principalement anglo-saxons. Certains noms se sont également fait connaître comme Cyanide and Happiness, Gone with the Blastwave, et même chez nous avec Maliki ou même LaPetitePelle, qui faisait des petites planches hebdomadaires pour JeuxVideo.com

Il arrive même parfois que certains web-comics, quelque soit leur nationalité, gagnent une certaine notoriété, et se voient adaptés en support papier...ou même en série d’animation. C’est aujourd’hui le cas de Poputepipikku, traduit sous le nom Pop Team Epic. Et il est temps de revenir sur cet ilôt absurde de la culture otaku, dont l’adaptation animée prend une direction intéressante comparée au matériau d’origine.

OH YEAAAAH, MARILYYYYN MOOOOONROOOOOOE

C’est au mois d’août 2014 que Poputepipikku (Pop Team Epic) apparut sur le site Manga Life Win de la maison d’édition Takeshobo, crée en 1972. Cette maison d’édition propose des magazines sur le Mahjong, les yonkoma (manga en quatre cases), et les gravure idols. Leur plateforme en ligne propose donc, parmi leur offre, des licences basées sur des courts gags.

L’auteur de Pop Team Epic, Bukubu Okawa, était déjà connu pour quelques dojins (mangas créées par les fans) sur la licence de jeux vidéo Touhou, et publie donc via la plateforme en ligne la première saison entre Août 2014 et Novembre 2015. Elle bénéficiera d’une sortie physique en Décembre 2015 et sera suivie par une seconde saison en février 2016 nommée Hoshiiro Girldrop, mettant en scène des personnages sortant de tous les poncifs d’un manga avec des idols.

Ceci était bien évidemment une blague qui laisse place au vrai comic qui conclut sa seconde saison en Avril 2017 avec une version physique également parue. Alors qu’une troisième saison est en cours sur le site, une version animée est produite par le studio Kamikaze Douga, spécialisée dans la 3D au rendu 2D et servant souvent de prestataire dans le jeu vidéo (Breath Of Fire, Stella Deus) adapte les comics sous forme d’épisodes de 25 minutes particuliers. En effet, un épisode dure réellement 12 minutes, mais se rejoue après les crédits de fin, avec d’autres doublages et quelques éléments altérés.

MASASHI SUPEEERDRRRRRY !

Pop Team Epic, c’est l’histoire de deux jeunes filles, Popuko et Pipimi. La première est petite, trapue, blonde, et d’un caractère assez colérique. La seconde est plus grande, posée, réfléchie, et tente de modérer Popuko. Et ce duo infernal, vulgaire et sans filtre se retrouve dans des situations bizarres dont leur réaction l’est tout autant, quitte à paraître absurde et pas très évidente au premier coup d’oeil.

En quatre cases, les deux filles multiplient les séquences qui font fi de tout raisonnement logique et censé de notre monde. Avec parfois des gags qui nécessitent une seconde lecture car les propos font parfois références à certaines expressions ou coutumes japonaises, Pop Team Epic envoie à la seconde un débit d’improbabilité qui lui est unique.

Dessinées de manière assez simpliste et dans des strips qui le sont tout autant, la licence connaît une popularité par le grand n’importe quoi des situations proposées. Les otakus prennent possession du phénomène et les deux se trouvent détournées sur Internet, dans tout autant de memes et de réalisations de fans. Et c’est là que la chose devient cocasse, car c’est toute cette publicité qui va pousser la série vers l’animation et des gags nouveaux.

 

YOUR MOTHERF***ING LIFE ENDS IN 1950 LETTERS FROM NOW.

L’adaptation animée de Pop Team Epic, débutée en Janvier 2018, s’est vue précédée d’une bande annonce en Avril 2017, reprenant la blague d’Hoshiiro Girldrop. Tout le monde a cru à l’adaptation de cette blague sur les shojo avec des idols, mais Pop Team Epic était bien évidemment le projet derrière ce canular. Et la blague se répète encore dans chaque épisode de Pop Team Epic, où les crédits teasent l’épisode suivant d’Hoshiiro Girldrop.

La série animée se base sur le webcomic, mais fait quelques détours intéressants qui sont récurrents à certains épisodes. Hormis certains gags repris à l’identique, d’autres sont remixés dans ce qu’on appelle les “Bob Team Epic”, petites séquences insérées dans l’épisode et animés d’une manière atroce. On note aussi la séquence “Japon Mignon”, avec une petite présentation de Thibault Tresca, français expatrié au Japon et travaillant depuis 2014 dans des studios d’animation, dont Kamikaze Douga actuellement. Ces sketchs détournent la vision fantasmée des japonais pour la France, en mettant à mal les stéréotypes, et le tout doublé en français dans la version originale.

On note aussi de nombreuses références pop-culture (Pokémon, Undertale, Metal Gear Solid, Berserk…) qui apparaissent dans de courts interludes, ainsi que des parodies, comme par exemple le clip Let’s Pop Together qui reprend l’imagerie du clip disco Let’s Groove. C’est donc tout ce mélange d’influences et ce détournement du principe même d’une adaptation qui rend la série animée intéressante à analyser. Tous les gags ne prennent pas plus de trente secondes, c’est parfait pour être partagé sur les réseaux sociaux, et ça correspond bien à Pop Team Epic : parodier la pop-culture virale en allant toujours plus loin dans l’absurde, se moquer constamment des lieux communs avec finesse, et tout en employant les mêmes méthodes que les oeuvres mainstream.

Pop Team Epic, c’est l’absurde dans sa plus simple définition, une drogue encrée qui vous fera rire à coup sûr dans l’avalanche d’improbable qui est mis en scène. Avec deux cinglées qui glissent des tacles à la pop-culture et démolissent le quatrième mur au petit déjeuner , Pop Team Epic est une curiosité qui mérite le coup d’oeil.

Aucun commentaire

Sur le même thême

Pop Fixion

A propos de Pop Fixion

Pop Fixion est un magazine proposant des articles sur la Pop Culture et ses médias : comics, mangas, BD, jeux vidéo, films, animation, séries tv et romans.

Informations complémentaires

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent conformément à l'article 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978. Vous pouvez à tout moment demander que vos contributions à ce site soient supprimées.