Pop Fixion

Un Thème des Œuvres #62 : De brillants avocats !

Quand on a un souci avec la loi, on ne peut que faire appel aux super héros du barreau : les avocats.

Écrit par Mayla, Afa, Cam, Psychic TV et Bart.

Le collectif vous propose chaque semaine un nouveau numéro de la rubrique Un Thème des Oeuvres. Le concept est simple : vous faire (re)découvrir des œuvres que nous apprécions sous l'angle d'un thème précis. N'y voyez pas là une sélection parfaite ou la liste des indispensables. Ce sont plus des coups de cœurs qui méritent votre attention et vos remarques, en essayant d'équilibrer la liste avec des situations variées. Nous souhaitons vous présenter des œuvres différentes, venant de nombreux médias et visant un large public. Bonne lecture ou visionnage et surtout, n'oubliez pas : l'important, c'est de prendre du plaisir !

Ally Mc Beal (Série)

Les séries judiciaires n'étaient pas une nouveauté quand Ally McBeal a débarqué en 1997 sur les écrans américains. David E. Kelley, le créateur d'Ally (Callista Flockhart), a d'ailleurs collaboré à La loi de Los Angeles et venait de créer The Practice, autre show centré sur un cabinet d'avocats. Alors pourquoi un tel engouement pour cette série sur les aventures juridiques et sentimentales d'une avocate de Boston ? Tout simplement parce que le traitement de la loi comme de la vie privée d'Ally est complètement délirant. Les avocats, juges, procureurs et justiciables y sont montrés sous leur jour le plus absurde et le fait que la série soit humoristique n'empêche pas le scénariste de brosser un portrait au vitriol du fonctionnement du système judiciaire américain. Complètement loufoque, Ally McBeal est entourée de confrères qui ne le sont pas moins, que ce soit le vénal et concupiscent Richard Fish (Greg Germann) ou son associé John Cage (Peter MacNicol) aux méthodes déstabilisantes, en passant par la redoutable Ling (Lucy Liu). Alternant entre le drame et la comédie musicale, la folie et la bluette sentimentale, la série a apporté un vent de fraîcheur qui a instantanément séduit le public du monde entier. Mais si les scènes cocasses se déroulant dans les toilettes, les chansons de Barry White, les plaidoiries peu conventionnelles et les allusions sexuelles sont devenues cultes pour les spectateurs, ceux-ci ont fui après que la série a perdu toute direction suite au départ de la star de la saison 4, Robert Downey Jr. La cinquième et dernière saison fut un naufrage scénaristique indigne de la qualité des saisons précédentes. Malgré cela, Ally McBeal a réussi à rendre les avocats sympathiques, ce qui n'était pas gagné dans un pays comme les États-Unis.

Dragon Zakura (Drama)

Le lycée Ryûzan est en mauvaise passe : sa cote est très basse et tous les pires délinquants se retrouvent entre ses murs pendant que l’administratrice ne pense qu’à faire du shopping et non au prestige de son établissement. Le lycée est donc sur le point de fermer ses portes. C’est Kenji Sakuragi (Hiroshi Abe; At home Dad, HERO), un  avocat, ancien voyou, qui a des soucis financiers qui doit se charger de mettre en place la fermeture de l’établissement. Mais, contre toute attente, il va tenter de redresser la barre en faisant le pari fou qu’il pourra envoyer des élèves à Tôdaï (Tôkyo Daïgaku, l’université de Tokyo), l’une des plus prestigieuses universités du Japon. Il va donc recruter 5 élèves et leur apporter les connaissances nécessaires pour pénétrer le cercle très fermé de l’”élite”. Cet avocat va démontrer que l’on peut apprendre, même si l’on est loin d’être un génie et que l’on peut réussir alors même qu’on n’avait pas toutes les clés en main au départ. Une série qui se regarde sans faim et qui prouve qu’un avocat n’est pas forcément un vautour prêt à tout pour accomplir sa mission. Je vous conseille fortement de regarder ce drama et puis une série avec Hiroshi Abe, un des acteurs japonais les plus sexy que je connaisse (c’est mon goût personnel, mais admettez qu’il a  la classe), ça ne se refuse pas.

Phoenix Wright (Jeu Vidéo)

Âgé d’un peu plus de 30 ans et jeune avocat de l’agence Wright and Co., Phoenix (ou Nick pour les intimes) est un homme à la détermination sans faille, quelque soit la situation proposée. Dans tous les volets de Phoenix Wright, et quel que soit le client à protéger et le procureur à affronter, il conserve l’intime conviction que son client est innocent et fera tout ce qui est en son pouvoir pour faire éclater la vérité devant le juge. Accompagné de Maya, l’assistante médium, et disposant de nombreux amis dans la police ou ailleurs, Phoenix prouve à chaque fois son talent dans presque tous les épisodes des Gyakuten Saiban : Yomigaeru Gyakuten (Phoenix Wright : Ace Attorney en dehors du Japon). C’est devenu un personnage populaire de Capcom, reconnaissable à ses “Objection !” qui sont devenus sa marque de fabrique.

Le Juge (Film)

Le Juge est un film datant de 2014 et réalisé par David Doskin (il a dernièrement travaillé sur Le Roi Arthur de Guy Ritchie). Film dramatique, il met en avant deux grands hommes (et au passage acteurs) tous les deux prénommés Robert. D’abord Robert Duvall (Le Parrain, Apocalypse Now ou encore La Nuit nous Appartient) qui incarne le Juge Joseph Palmer. Juge d’une petite ville dans l’Indiana, il est très respecté pour la justice qu’il rend. Ce dernier a un fils, joué par Robert Downey Jr (RDJ pour la suite, que l’on connait tous pour être Iron Man/Tony Stark sur grand écran) et qui incarne le personnage principal du film : Henry « Hank » Palmer. Ce dernier est un grand avocat, cynique, peu apprécié par les autres avocats qu’il côtoie. Il s’occupe généralement des grandes affaires en cours dans le pays et est couronné de succès, ce qui lui permet de vivre une belle vie loin de sa petite ville de naissance. Pourtant, il va être appelé à y retourner pour l’enterrement de sa mère et va devoir retrouver son père avec qui il n’a jamais eu d’affinités. Mais le juge de la ville se retrouve accusé de meurtre et Hank va alors proposer à son père de l’aider pour sa défense. Les deux hommes ont une vision totalement différente de la façon de rendre  la justice et pourtant le juge va avoir besoin de son fils pour s’en sortir. Il s’agit là d’un très bon film, qui montre les différences de traitement de la justice aux États-Unis et surtout les avocats que l’on peut s’offrir selon nos moyens financiers. Et ce qui est de plus intéressant c’est de retrouver RDJ dans la peau d’un avocat, car entre 2000 et 2001, il a joué l’avocat Larry Paul dans la série Ally McBeal (lors de la saison 4). Il a été appelé par le producteur de la série pour rebooster les audiences de la série, chose qu’il a réussie et en plus son personnage a été énormément apprécié par les fans de la série. Il joue un avocat qui s’oppose souvent à Ally et qui pourtant vit en parallèle de leur affaire, une histoire d’amour avec l’héroïne. Il devait d’ailleurs revenir pour la saison suivante, mais c’est à ce moment que ses affaires de drogue ont refait surface et il a été contraint de quitter la série. En sachant que Le Juge est un film produit par la Team Downey (dirigé par Robert et sa femme Susan Downey), c’est un peu une façon pour lui de prendre sa revanche et de montrer qu’il peut jouer un grand avocat.

Daredevil (Comics)

Victime d’un accident impliquant un camion avec des déchets radioactifs, Matthew Murdock perd la vue. Il compense ce manque par le développement de ses autres sens et l’apparition d’un sixième sens que l’on pourrait comparer à un radar. Il s’entraîne pendant des années et devient le super-héros connu sous le nom de Daredevil. Mais Matt a aussi une vie civile, il a fait des études juridiques et est devenu membre du barreau de New York. Il ouvre un cabinet d’avocats avec son meilleur ami, Foggy Nelson : Nelson & Murdock (pourquoi faire compliqué). Pendant longtemps, ses deux activités n’empiétaient pas l’une sur l’autre, mais le Caid finit par découvrir la double identité de notre héros à cause de Karen Page, la petite amie de Murdock. Il commença à s’en prendre aux gens qui entouraient Matt. Le vie de Matt n’a par la suite pas été des plus calmes et il a même dû déménager en Californie puis révéler son secret pour pouvoir retrouver une vie plus paisible tandis que Foggy se battait contre un cancer. Petit fait amusant, la dernière série en date Daredevil est écrite par Charles Soule, lui-même avocat. On aurait aussi pu vous parler de l’autre grande avocate de l’univers: Jennifer Walters aussi connue sous le nom de Miss Hulk, mais cela sera pour une prochaine fois.

N'hésitez pas à laisser en commentaires vos propres choix. Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouveau sujet et d'autres œuvres !

Aucun commentaire

Sur le même thême

Pop Fixion

A propos de Pop Fixion

Pop Fixion est un magazine proposant des articles sur la Pop Culture et ses médias : comics, mangas, BD, jeux vidéo, films, animation, séries tv et romans.

Informations complémentaires

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent conformément à l'article 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978. Vous pouvez à tout moment demander que vos contributions à ce site soient supprimées.