Pop Fixion

Pop'N'Cast Découverte #21: Des mechas et des séries US

Mais aussi l'année 2011 avec le roi des caméos, un jeu vidéo dont on attend la suite.

Cette semaine, nous revenons pour vous faire part de nos lumières dans un Pop'N'Cast Découverte. Comme nous avons tous pu nous libérer durant nos vacances pour enregistrer, nous avons décidé de vous livrer plusieurs sujets de qualité. Nous allons donc commencer par parler de The Man (alias aussi super caméo), Stan Lee. Ensuite, dans la Rétrospective, nous avons pris un aller simple pour la terre des robots, à savoir le Japon, pour parler des animés de mecha. Nous avons fait escale en l'année 2011. Vient ensuite le temps du Tutoriel avec la fabrication des séries américaines. Puis, nous avons complété ce podcast avec l'Oeuvre Marquante, une petite perle vidéoludique signé Ubisoft, le bien nommé Beyond Good and Evil avant de terminer par le Quizz qui porte pour cette fois-ci sur les titres français ou US au cinéma. Bonne écoute à toutes et à tous !

 

Télécharger le Podcast Découverte #21

Sur ordinateur : clic droit sur le lien puis "Enregistrer sous"
Sur smartphone et tablette : clic long puis "Télécharger le lien"

Sommaire : 

Hommage à un artiste : 
Stan Lee
Figure proéminente de Marvel
Créateur de Hulk, Spiderman et bien d’autres héros.
Reconnu pour ses caméos dans les films Marvel

La rétrospective: 
Les animés méchas

Un genre ultra populaire au Japon
Commence dans les années 60 et trouve sa maturité avec Gundam
Beaucoup de produits dérivés divers et variés

Cette année-là :
Retour sur l’année 2011
Tintin par Spielberg, ou encore le grand succès Intouchables
Lancement de la série TV Game of Thrones
Des jeux mythiques comme Portal 2 ou Dark souls

Le tutoriel : 
La fabrication à l’américaine des séries

Les étapes de ce processus
Un modèle bien précis à suivre
Prendre des risques ou suivre les tendances ?

L'Oeuvre Marquante : 
Beyond Good and Evil développé par Ubisoft
Un développement long
Salué par les critiques mais boudé par les joueurs
Une suite attendue depuis 10 ans

Le quizz : 

Titres de film en français ou en anglais
Différents et pas toujours logiques
Très moches par moment
La compréhension ou la fidélité à l’œuvre ?

Les Participants : 

Minutage : 

00:01:58 / Hommage à un artiste : Stan Lee
00:10:35 / Rétrospective Les animes de mecha
00:32:31 / Cette année-là : 2011
00:48:30 / Tutoriel : La fabrication des séries américaines
01:06:47 / Oeuvre marquante : Beyond Good and Evil
01:14:08 / Quizz : Titre de film en français ou en anglais ?

Rendez-vous bientôt pour un nouveau Pop'N'Cast!

2 commentaires

  1. Lanhalt
    Le 28 août 2017 à 20:24

    Votre présentation du mécha est chaotique et fait plein d'amalgame. Les notions de real robot et super robots sont mal expliquées, alors qu'elles sont essentielles pour comprendre de quoi il retourne. Votre spécialiste semble mal renseignée sur ce dont elle parle, ou se fourvoie un peu. D'abord, Matsumoto c'est pas du mecha... Faut pas mettre tous les trucs de SF dans le mecha. La différence entre mécha et robot, c'est le pilote. Même si la machine à une IA, si y'a un pilote, c'est du mécha. Un mécha a rarement une ame ou une IA fortement développée. Bien sur, il y a tjrs qq exception, genre Evangelion ou même ZoE:Dolores, I. Mais le concept d'avoir un pilote est central dans le style mécha. A partir du moment ou t'as ça, t'es une série de mécha, même si tu peux avoir d'autres genre dans ta série, et que le mécha peut ne pas être l'élément principal. Tu peux avoir des éléments fantastiques (Code Geass), d'heroic fantasy (Vision d'Escaflowne) ou plein d'autres trucs. Notons que, histoire d'améliorer la compréhension du genre, un abus de langage fait qu'on a tendance à utiliser le terme robot pour mécha (même dans ses deux sous genre), alors que c'est bien deux choses différentes. Pcq oui, dans le fond le mécha, c'est un genre de robot. Mais tout robot n'est pas un mécha. Astroboy, c'est pas du mécha, il est une conscience propre et peu bouger de sa propre volonté, ce qui n'est pas le cas de la plupart des séries de mécha (encore uen fois, Zone of the Enders : dolores,I est une exception). Pour Tetsujin 28, c'est un cas un peu particulier, vu que bien qu'il piloté piloté, il l'était de l'extérieur. Disons que c'est plus un pionnier ou l'ancêtre direct du genre qu'une série de mécha au sens actuel du terme. Le mécha ça comprends 2 sous styles, Le super robot, qu'on pourrait résumer en mécha qui se battent contre des gros monstre ou des aliens. Les titres les plus représentatifs du super robot sont l'entièreté de l'univers de Go Nagai dès le début des années 70, avec entre autre Mazinger Z et Goldorak (D'ailleurs, Goldorak est une suite de Mazinger Z, Alcor étant le pilote du Mazinger Z - ou peut être du great Mazinger), Evangelion et Gurren Lagann. Ensuite y'a le real robot, style qui a littéralement été inventé par la première série Gundam en 1979, et dans lesquelles les mechas sont juste des machines, et on perdu de leur 'statut divin' (enfin, en général, y'a souvent le modèle principal qui en a gardé une partie de ce statut, surtout dans Gundam) et sont relégués au statut de machines de guerre, au même titre qu'un avion ou un char. Cela a amené a des scénarios beaucoup plus politisés, et traitant souvent (pour ne pas dire tout le temps) de conflit armé. (On peut aussi considérer que le les parties robots des Super Sentais sont un troisième type de mécha, mais puisqu'ils font déjà partie du Super Sentai). Notons enfin que malgré qu'il le soient la plupart du temps, la forme humanoïde n'est pas une condition sine qua non pour être du mecha. Bien sur, ce sont des limites théoriques, dans les faits, le super robot a tendance à être relié à l'effet waow et le truc bien surpuissant. Ainsi, si Escaflowne aurait plus tendance a correspondre à du real robot dans un un contexte heroic fantasy, pas mal de gens le considère comme du super robot à cause de son contexte très peu réaliste, justement. Macross est du Real Robot malgré qu'ils combattent des extraterrestres. Par ailleurs, même Gundam, qui est la franchise de real robot par excellence a des éléments de super robot. Le Zeta qui fonctionne avec les ames des morts, ou le coté abusé de certaines machines comme le Strike Freedom, le Turn-A ou le 00 raiser/Qan [T] sont des machines qui tirent fortement sur le Super Robot Pour Evangelion, le vrai problème, c'est surtout de la mystification. Il ont lancé plein de références bibliques, psychologiques et autres sur une histoire plutôt simple à la base, et le manque d'explication qu'il y a dans la série donne cet profond, mais quand t'y regardes de plus près, c'est juste de l’esbroufe. Ça ne change pas le fait que la série est bonne, mais bon. Pour cet histoire de manque de moyen, c'est vrai pour les épisode 25 et 26, mais "The end of Evangelion" est constitué des épisodes 25' et 26', qui sont la fin qui étaient prévue, et faite par après suite au succès de la série. Donc non, encore fois, le manque d'explication, c'est voulu. Je dirais même que ça fait partie de ce qui a donné cette aura à la série. Le plan de complémentarité de l'homme par exemple, y'a rien derrière, c'est juste un nom pour dire "y'a des mecs qui ont d'autres idées et sont contre nous". Souvent ce genre de trucs seraient considérés comme de la fainéantise. Mais ici ça a marché. Pour Code Geass saison 2, faut savoir qu'à cause du changement de plage horaire (de 23h30 à 17h), ils ont du tout changer à qq semaines avant le début de la diffusion, afin d'avoir un point d'entrée pour ceux n'auraient pas vu la première saison. Ce qui a mené à plein de modifications, raccourcis, de répétitions de situations de la saison 1. Ils ont aussi laissé tomber certaines trames narratives (pq Suzaku peut courir plus vite qu'une mitrailleuse avant de se faire Geasser), ce qui donne cet effet fouilli à la seconde saison. Malgré cela, la fin est celle qui avait tjrs été prévue

  2. Farid
    Le 29 août 2017 à 01:06

    Bonjour Lanhalt ! Elesia ne se définit pas comme la spécialiste du mécha, mais comme celle qui pour le podcast a essayé de définir le sujet (en gros nous on glande). Il est vrai que par manque de temps (on ne veut pas faire trop long) et par volonté de simplifier (pour ne pas perdre les novices), il pourrait y avoir des confusions et on s'en excuse. Je pense que tu as remarqué que je partage ta vision concernant le concept central de pilote (dès le départ j'évoque cette différence). Toutefois, il est vrai qu'au départ, il y a chez les japonais une confusion entre robot et mécha, notamment dans les titres des oeuvres, car les méchas arrivent après les robots (j'explique cela vers la 12ème minute, justement en parlant de la confusion, et Bart précise bien que pour le gens, ils voient un robot sans savoir forcément qu'il y a un individu dedans). Tu le dis très bien toi même "qu'on a tendance à utiliser le terme robot pour mécha". Vers la 14ème minute, on se dispute encore sur l'ame du robot et le pilote, et Mayla fait encore part vers la 17ème minute de son désaccord sur certains animes considérés par certains comme du genre mecha ;) Pour Evangelion, on met en avant notre avis sur la série, sachant que cette fin "wtf", je l'ai pigé mais je ne l'ai pas aimé car elle ne m'a pas touché, mais je ne remet pas en cause la qualité de la série. Tu es le bienvenu si tu désires nous proposer un article approfondi sur le sujet, on est à la recherche de membres et ton commentaire est très instructif. Enfin, MERCI de nous avoir écouter et SURTOUT merci pour le com, cela fait très plaisir d'avoir un avis, même contradictoire :)

Tags

Sur le même thême

Pop Fixion

A propos de Pop Fixion

Pop Fixion est un magazine proposant des articles sur la Pop Culture et ses médias : comics, mangas, BD, jeux vidéo, films, animation, séries tv et romans.

Informations complémentaires

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent conformément à l'article 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978. Vous pouvez à tout moment demander que vos contributions à ce site soient supprimées.