Pop Fixion

Sélection des sorties #90 : Fight, Soeurs et Aventure

Nouveau numéro de la Sélection des sorties ! Les membres du collectif ont listé pour vous 5 œuvres qui ont attiré leur attention cette semaine.

Au programme de ce quatre-vingt-dixième numéro (du 28 août au 3 septembre) : un jeu qui passe de PC à console, pour reprendre les termes de mon ami “un jeu simple à prendre en main, dur à maîtriser”, un film sur sept soeurs qui ne font qu’une, un jeux de combat mais ajoutant de l’aventure  et pour finir un crossover entre des lapins et un plombier connu de tous.

Pillars of eternity (Khesistos)

Pillars of eternity est un jeu-vidéo déjà sorti sur PC en 2015 et qui rejoint finalement les consoles de salon. Ce jeu financé en kick-starter a fait la joie des fans de rpg qui cherchent des héritiers aux fameux Baldur’s gate ou encore à Dragon Age: Origins. On retrouve les éléments du genre comme un large choix de compétences pour les personnages, des combats difficiles et des dialogues longs. Les graphismes sont loin d’être au niveau de ce qu’on peut trouver depuis plusieurs années, mais les fans du genre sauront s’en contenter. Toutefois, c’est un genre fait pour le clavier et surtout pour la souris alors il vaut mieux attendre les retours des premiers tests pour risquer l’aventure sur console, manette en main.

Jeu vidéo / RPG /PS4 et Xbox One

Windjammers (Psychic TV)

En cette fin d’été, DotEmu ressort des bornes d’arcade de la Neo-Geo un des classiques multijoueur que l’on doit à Data East : Flying Power Disc, appelé également Windjammers. Encore joué aujourd’hui en tournois, Windjammers est un jeu “simple à prendre en main, dur à maîtriser” où le but est d’envoyer un frisbee dans les zones de but adverse, dans des matchs en un-contre-un nerveux où les rounds s’enchaînent vite. Cette ressortie sur les consoles Sony s’accompagne de plusieurs modes solo ou multijoueur proches de l’expérience arcade d’époque, deux modes de mini-jeux, et un matchmaking online où les joueurs du monde entier pourront s’envoyer des disques dans une ambiance culturiste californienne des années 80 pleine de pixels.

Jeu vidéo / Sport - Arcade / PS4 et PsVita

Seven Sisters (Cam)

Nous voilà arrivés en 2073, la Terre fait face à une surpopulation tellement importante que les états n’ont pas d’autre choix que de mettre en place une loi mondiale : la politique d’un seul enfant par foyer. Appliquée de façon très sévère et extrêmement contrôlée, les familles n’ont pas d’autre choix que de suivre cette loi. Mais un père, Terrence Settman (Willem Dafoe à l’écran), voit sa femme accoucher de septuplées et ne peut se résoudre à tuer 6 de ses filles. Il décidealors de cacher ses 7 enfants et va monter tout un stratagème pour garder le secret de leur existence aux yeux de la loi. Toutes prénommées par un jour de la semaine, chacune d’elles ne peut sortir de chez elle que le jour correspondant à son prénom en adoptant alors une nouvelle identité : celle de Karren Settman. Le secret va alors être préservé pendant de nombreuses années, jusqu’au jour de la disparition mystérieuse de Lundi, ce qui va alors obliger ses six autres soeurs à sortir ensemble pour partir à sa recherche. C’est en découvrant la bande annonce de ce film de Tommy Wirkola que j’ai pris une énorme claque. Les critiques qui ont déjà pu voir le film confirment ma première impression, Seven Sisters semble être une totale réussite et surtout on ne peut deviner la fin de cette histoire. Mais ce qui m’intéresse le plus dans ce film, c’est la performance que doit réaliser l’actrice principale : Noomi Rapace (actrice dans Millenium, Sherlock Holmes ou encore Prometheus). Elle doit incarner à elle seule à l’écran sept personnages aux différentes personnalités (Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi, Samedi et Dimanche), mais également un huitième être pour protéger les autres, le personnage de Karren Settman. Une performance qui paraît totalement dingue, mais qui excite encore plus mon impatience de voir dans nos salles Seven Sisters. Et vous alors ?

Film / 2h04 / Science-Fiction

Absolver (Captain_Raziel)

C’est une sacrée pépite que nous offre Soclap, jeune studio formé par d’anciens d’Ubisoft et édité par les désormais célèbres Devolver Digital. Leur premier né est un mélange curieux entre jeu de combat et jeu d’aventure, le tout avec des éléments de jeu de rôles. Je vous présente Absolver. Derrière sa jolie patte graphique et surtout unique, se cache un monde en proie au chaos. Vous êtes un Aspirant, un combattant devant rétablir l’équilibre du royaume mais pour ça, il vous faut rejoindre l’unité d’élite Absolver en faisant vos preuves. En vagabondant dans le royaume et ses beaux environnements, vous rencontrerez d’autres Aspirants, des joueurs, et choisirez de vous affronter pour engranger la gloire ou de vous associer pour affronter un encore plus grand danger. Derrière ce pitch un peu nébuleux se cache un jeu de combat unique en son genre. Oubliez Tekken ou Guilty Gear ; ici, le jeu s’appréhende comme un jeu d’aventure normal. À ceci près que quand vous rencontrez un adversaire et que le combat commence, vous devez composer avec un grand nombre d’options offensives et défensives : feinte, coup puissant, faible, bas, haut, sur le côté, contre, arme blanche, etc. Une richesse d’un jeu de combat traditionnel avec la spatialisation d’un jeu d’aventure. Surtout que tout ceci est personnalisable. Votre Aspirant, bien sûr, mais vos coups, leurs propriétés, aussi et vous ne ferez jamais deux fois le même combat. Personnellement, en tant que fan de jeu de combat, ce jeu attire énormément ma curiosité et je suis surtout curieux de voir la scène qui l’attend en terme de compétition. De voir comment les joueurs vont appréhender ce système particulier de combat. Les premiers retours sont positifs alors il faut garder un oeil dessus. Bonne chance Soclap !

Jeu vidéo / Jeu de combat / PC, PS4, Xbox One

Mario + The Lapins Crétins: Kingdom Battle  (Daft Venom)

Il est venu le temps des Crossover… Oui, c’est l’évènement de la semaine : un plombier va s’associer avec des lapins. Nous parlons bien entendu de ce cher Mario ainsi que des Lapins Crétins d’Ubisoft. Fruit d’une collaboration étroite et exceptionnelle entre la firme française et Nintendo, le jeu propose un univers déjanté dans le royaume champignon. Cette fusion des deux univers permet au final de proposer un style assez rare pour un jeu Mario. Les personnages sont armés et mènent des combats en équipe au tour par tour. Le côté stratégie et évolution des compétences est donc bien présent, avec des armes à débloquer, des tactiques de combats à trouver… Pour sauver le royaume champignon pendant ces combats vous aurez un éventail de huit personnages : Mario, Luigi, Peach et Yoshi, ainsi que quatre alter égo Lapins. Ce cocktail permet d’avoir des phases de jeu pas toujours faciles même s’il y a aussi des phases d’exploration plus classiques qui permettent de découvrir des lapins étrangement semblables à des personnages Nintendo. Plongez-vous donc dans cette aventure inattendue. Et si vous êtes amoureux des lapins et des champignons, n’hésitez pas à chercher les figurines de nos héros crétins produites par Ubi Collectibles.

Jeu Vidéo / RPG – Aventure / Switch

On aurait aussi aimé vous parler de l’Intégrale d’Echo, du film Wind River ou du tome 2 au rayon manga de Your Name . Et vous, vous nous proposez quoi comme sorties ?

Rendez-vous mercredi prochain !

Aucun commentaire

Tags

Sur le même thême

Pop Fixion

A propos de Pop Fixion

Pop Fixion est un magazine proposant des articles sur la Pop Culture et ses médias : comics, mangas, BD, jeux vidéo, films, animation, séries tv et romans.

Informations complémentaires

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent conformément à l'article 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978. Vous pouvez à tout moment demander que vos contributions à ce site soient supprimées.