Pop Fixion

Mythica, pas mythique mais sympathique

Alors que je me baladais un jour sur le replay de Sy Fy (j’en suis venue à bien aimer cette chaîne) je suis tombée sur une série de cinq téléfilms nommée Mythica. N’ayant rien d’autre à faire pendant que je pliais mon linge (ma vie est absolument fascinante, vous le reconnaîtrez….) je me suis mise devant pour occuper aussi bien mes mains que ma tête, enfin façon de parler, mes yeux va-t-on dire.

Pour résumer vite fait l’histoire, on découvre une jeune esclave peu obéissante du nom de Marek (Mélanie Stone) qui apprend quelques tours de magie auprès d’un sorcier du nom de Gojun Pye (Kevin Sorbo) dès qu’elle peut échapper un peu à son maître. Elle va prendre la poudre d’escampette et se lancer dans le mercenariat et tenter d’aider une prêtresse de la  déesse Ana-cett du nom de Teela (Nichola Posener). Pour ce faire, elle recrute un soldat Vitalion du nom de Thane (Adam Johnson) emprisonné pour avoir tenu tête à un notable et un voleur coureur de jupons du nom de Dagen (Jake Stormoen). Plus on avance dans les films, plus il devient évident que notre miss est celle qui va aider à sauver un monde menacé par un terrible danger.

Bon, je vais être franche, ce n’est pas le perdreau de l’année (j’utilise  des expressions du Moyen-Âge si je veux) et il est plutôt du genre classique. En effet, une équipe qui se forme avec une magicienne, une prêtresse, un guerrier et un voleur ce sont les groupes de base des séries de Fantasy, quoi. Mais au final, outre le fait que j’aime bien Kevin Sorbo, (nostalgie d’Hercule, quoi) je trouve les personnages plutôt sympathiques. Bon, je ne vais pas vous cacher que parfois j’ai un peu du mal avec certaines choses, comme un type qui semble être le principal antagoniste qui ne reviendra jamais d’un film à un autre, ça passe plutôt pas mal. Les héros passent souvent de sales quarts d’heure, surtout Thane qui passe son temps à se ramasser des flèches un peu partout dans le corps (ouf heureusement que Teela est la pour le rafistoler quand même) et ne résolvent pas tout d’un simple claquement de doigts.  

Mon avis final :

Appelons un chat, un chat, ce n’est pas vraiment digne de figurer sur la liste des films de Fantasy à voir absolument. Mais si vous avez un jour un petit après-midi pluvieux, que vous ne voulez pas vous prendre la tête et que vous aimez bien les petits voleurs facétieux, ça peut passer. Il ne demande pas de réfléchir (à part peut-être sur les quelques incohérences bizarres qui se faufilent dans le scénario) et peut très bien se suivre tout en faisant autre chose. Bref, vous l’aurez compris il ne casse pas trois pattes à un canard unijambiste mais se laisse regarder.

Aucun commentaire

Sur le même thême

Pop Fixion

A propos de Pop Fixion

Pop Fixion est un magazine proposant des articles sur la Pop Culture et ses médias : comics, mangas, BD, jeux vidéo, films, animation, séries tv et romans.

Informations complémentaires

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent conformément à l'article 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978. Vous pouvez à tout moment demander que vos contributions à ce site soient supprimées.