Pop Fixion

Sherlock, Lupin et moi... Mais sans moi !

Sherlock, Lupin et moi est un roman soi-disant écrit par Irene Adler, personnage bien connu des fans de Holmes.

En réalité, ce sont deux auteurs italiens qui sont derrière ce projet qui, je dois bien l’avouer, semble très artificiel, comme si la Maison d’Édition avait passé commande auprès des auteurs et leur avait réclamé cette série de romans, avec un cahier des charges très précis.

Alors, de quoi ça parle ? Été 1870, à Saint-Malo, le futur célèbre Sherlock Holmes, Irene Adler et Arsène Lupin se rencontrent, et comme ils s’ennuient car ce sont forcément des gamins plus intelligents que les autres, ils décident de se mêler d’une enquête policière. Voilà, rien qu’avec le résumé, ça sent pas super bon ! A-t-on déjà vu des enfants préférer se mêler d’une affaire de meurtre plutôt que de profiter de leurs vacances ? Pourquoi Holmes, Lupin et Adler seraient-ils différents ? Je ne conteste pas le fait qu’ils se retrouvent à enquêter, mais c’est la manière dont ils viennent à le faire qui m’ennuie. Ils trouvent un cadavre et se disent tout simplement, tiens, on va enquêter. J’aurais préféré qu’ils soient embarqués malgré eux dans une affaire qui les dépasse, que ça leur tombe dessus, mais non, quand on est Sherlock Holmes enfant, on prend les choses en main !

Et je ne parle même pas des adultes de Saint-Malo qui répondent à toutes les questions des enfants avec une désinvolture qui frise la bêtise ! Hélas, ce n’est pas le seul défaut du roman. Parlons des personnages eux-mêmes. Sherlock est loin de ressembler à ce qu’il sera. Si ça peut paraître intéressant, ça ne l’est pas. Les auteurs décident de le confronter à une enquête mais en font un gamin insipide. Or, créer un Holmes enfant proche de ce qu’il sera adulte aurait pu provoquer un décalage amusant. Pourquoi ne pas le rendre accro aux bonbons, par exemple ? Ne pas lui faire pratiquer du violon ? Pourquoi ne pas lui conférer une certaine arrogance, comme l’adulte qu’il deviendra ?

Concernant Lupin, il m’est difficile d’en parler puisque je ne connais pas l’œuvre de Maurice Leblanc. Mais j’imagine que le personnage est affadi, lui aussi. Quant à Irene Adler, j’ai bien compris qu’il leur fallait absolument un personnage féminin. Elle possède d’ailleurs toutes les caractéristiques des héroïnes d’aujourd’hui et ne nous épargne aucun cliché. De ce côté-là, j’en veux surtout aux fans de l’univers de Conan-Doyle qui ont décrété que Adler était une sorte d’amour platonique pour Holmes. Je tiens à leur rappeler qu’elle n’apparaît que dans une seule nouvelle de Conan-Doyle, Scandale en Bohème, parvient à piéger le détective et s’enfuit sans jamais revenir. Je ne sais pas où se trouve l’amour, là-dedans !

L’intrigue du roman est pauvre. Pour moi, une bonne intrigue policière doit surprendre. Ici, c’est d’une platitude sans nom ! Or, ce n’est pas parce que c’est destiné à la jeunesse qu’on ne peut pas leur offrir une enquête digne de ce nom ! Enfin, parlons du style. Les enfants parlent comme des gamins du XXe siècle, dans un langage littéraire, certes, mais ils emploient de l’argot des trente dernières années. Pour terminer, je tiens à crier mon indignation à propos de la ponctuation ! Qui a déclaré que deux signes de ponctuation forts pouvaient se suivre ? Pendant tout le roman, on a affaire à “!!” ou à “?!” On n’est ni sur messenger, ni sur les réseaux sociaux. La ponctuation est soumise à un certain nombre de règles ! Mais visiblement, comme c’est un bouquin à destination des gamins, on peut se permettre de faire n’importe quoi !

Aucun commentaire

Sur le même thême

Pop Fixion

A propos de Pop Fixion

Pop Fixion est un magazine proposant des articles sur la Pop Culture et ses médias : comics, mangas, BD, jeux vidéo, films, animation, séries tv et romans.

Informations complémentaires

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent conformément à l'article 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978. Vous pouvez à tout moment demander que vos contributions à ce site soient supprimées.